Qui n’est pas sensible à la notion de succès…?

De toutes évidences, entre SUCCÈS et ÉCHEC notre choix est vite fait..!

Mais la question qui se pose à nous est la suivante :

Le SUCCÈS doit-il être une quête spirituelle à viser…?

Dans les milieux chrétiens, nous trouvons aujourd’hui de plus en plus une certaine apologie de la ‘SUCESS STORY’. Répondant ainsi à la quête humaine de réussite, des figures médiatiques chrétiennes sont mises en avant comme autant d’incarnations de ce que peut être la réussite avec Dieu. Des séminaires, des congrès, de vidéos et des livres enseignent comment vivre l’excellence chrétienne qui ouvre le ciel et nous place en haut du podium…!

On nous enseigne à utiliser les fameuses clefs du SUCCÈS comme autant de moyens de se libérer des blocages qui entravent le potentiel de réussite que Dieu a mis en chacun de nous. On nous propose des méthodes, des conseils pratiques, des stratégies de développement personnel pour faire émerger la réussite qui stagnerait en nous.

Tout cela n’est-il pas séduisant…?!

Ne voulez-vous pas « Libérer votre plein potentiel »…?!

Pour y parvenir, on nous propose des modèles de parcours de vie spirituelle, faisant état du SUCCÈS de l’un ou de l’autre.

Il n’est plus rare de trouver en tête d’affiche de rassemblements chrétiens des personnes (pas toujours chrétiennes….) référencées comme icônes du SUCCÈS afin d’inspirer les auditeurs à la possibilité qu’ils ont d’être enfin au TOP du TOP…!

Une telle dynamique aboutit fatalement à placer le serviteur plus dans la lumière que son maître. Comprenons, que nous ne devons pas nous attrister de la réussite des uns ou des autres, ni même l’envier, mais simplement rendre gloire à Dieu en toutes choses.

Une telle promotion de la réussite est à mon sens une distorsion spirituelle qui ne fait que de susciter la convoitise de ceux et de celles qui se prêtent à rêver au possible succès estampillé chrétien. Avouons que nous sommes bien loin des valeurs bibliques, lorsque l’homme sous couvert de spiritualité, est ainsi mis sur tel un piédestal.

Certains me diront que le Psaumes 1.3 nous dit qu’il en est de l’homme qui « est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu’il fait lui réussit. »

Effectivement, la réussite n’est pas défaite de la vie chrétienne, bien au contraire, mais gardons-nous cependant d’une ‘herméneutique d’entreprise’ devant un tel passage et comprenons ce qu’il en est d’un arbre planté près du courant d’eau qui l’abreuve…! (Jean 15.5 sera pour nous un bon parallèle à méditer pour comprendre les réalités spirituelles attachées à ce passage….).

Si nous devions considérer véritablement la réussite spirituelle telle qu’elle est formulée dans la Bible, nous parlerions plus volontiers de fidélité que de réussite.

Je n’ignore pas que le mot fidélité est peu usité aujourd’hui et qu’on puisse lui préférer le mot succès. Mais, au regard du Seigneur, qui est le seul en mesure d’évaluer les individus ainsi que leurs actes, je pense ne pas me tromper en pensant qu’il n’approuve pas tant le Succès que la fidélité….!

Qu’attend-il de nous réellement…?

Matthieu 25.23 « Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. »
La fidélité est le point principal sur lequel repose notre évaluation spirituelle. Maintenant, plaise à Dieu qu’en étant fidèle vous connaissiez une véritable réussite, mais faites bien attention d’en attribuer toute la gloire à Dieu.

1 Corinthiens 4.7 « Car qui est-ce qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ? »

Past. Xavier LAVIE