« La Bible parle de l’amour du monde comme étant à l’opposé de la volonté de Dieu.

Dans son épître l’Apôtre Jacques écrit : Jacques 4.4  « Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. »

A la lumière d’un tel passage, devons-nous nous couper du monde et nous désintéresser de son devenir ou pire le haïr…?

Prendrons-nous le risque d’être considérés comme des ennemis de Dieu en aimant concrètement le monde…?  

Quand la Bible parle de l’amour du monde, elle ne parle pas des individus ou de la création en tant que tel, mais de l’esprit et des principes qui régissent les fonctionnements de ce monde et des valeurs sur lequel il repose.

Jacques identifie cet amour du monde comme un réel attachement aux choses matérielles et donc à un adultère spirituel. Le terme est fort car Dieu veut que nous l’aimions avant tout et par-dessus tout. Quand nous aimons les choses passagères de ce monde, nous lui sommes infidèles.

La convoitise est une forme d’idolâtrie : nous désirons ardemment ce que Dieu ne veut pas que nous ayons ; nous avons érigé des idoles dans notre coeur. Nous mettons les choses matérielles au-dessus de la volonté de Dieu.

La convoitise est par conséquent idolâtrie, et l’idolâtrie est une infidélité à Dieu.

Réalisons donc que l’amour de ce monde est inimitié contre Dieu et que le monde ne désigne pas la planète sur laquelle nous vivons, ni le monde de la nature qui nous entoure.

C’est le système que le monde a bâti pour lui-même…!

A ce propos, l’apôtre Jean écrira dans 1 Jean 5.19 « Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. »

Alors que devons nous réellement comprendre en ce qui concerne l’amour du monde et sa dangerosité pour notre vie spirituelle…?

Cet amour du monde produit de toute évidence du trouble dans la conscience du chrétien qui le convoite et il cherchera à la mettre sous le joug de la loi, et la détourner par ce moyen de la croix de Christ, qui est la puissance de Dieu pour purifier la conscience.

A a croix resplendit un amour si pur, si désintéressé, si profond, que l’amour du monde n’a plus d’entrée dans le cœur devant cet amour. Le but de Dieu à la croix est de purifier la conscience.

La croix donne au pécheur qui s’y confie en elle la victoire sur le monde.

Seul l’amour de Dieu à la croix peut nous subjuguer à ce point que tous les attraits du monde n’auront plus aucune influence sur nous. Pour autant, nous continueront à aimer le monde dans le sens de témoigner de l’amour de Dieu aux hommes et de respecter la nature qui le compose comme étant des oeuvres divines. »

Past. Xavier LAVIE