1 Corinthiens 2.1-7 « C’est pourquoi moi aussi, frères, lorsque je suis arrivé chez vous, je ne suis pas venu apporter le témoignage de Dieu avec des paroles sublimes ou de brillantes démonstrations. Je voulais vous montrer que tout mon savoir résidait en une personne: Jésus-Christ, et en un fait: sa mort sur la Croix.

De plus, lorsque je suis arrivé chez vous, j’avais pleinement conscience de mon insuffisance; je me sentais faible et craintif et, durant mon séjour au milieu de vous, j’étais plein d’inquiétude.

Mon message n’avait certes rien d’un discours éloquent ou d’un raisonnement habile. Je n’ai pas voulu vous convaincre par des paroles persuasives ou des arguments subtils. Si ma prédication agissait en vous, elle ne le devait ni aux artifices du langage ni à des raisonnements propres à entraîner l’adhésion des gens.Toute mon efficacité était due à l’action manifeste et puissante de l’Esprit de Dieu. Car il fallait que votre foi soit fondée, non sur la “sagesse” humaine, mais sur la puissance de Dieu.

Certes, nous aussi, nous savons nous entretenir de pensées profondes; nous possédons une « sagesse » et nous en parlons aux chrétiens spirituellement mûrs.
Il ne s’agit pas, bien entendu, de ce qu’on appelle “sagesse” dans ce monde, et la “philosophie” que nous prêchons n’a rien de commun avec les spéculations des penseurs de l’époque présente, dont les systèmes s’effondrent les uns après les autres. Elle n’est guère prisée auprès des grands d’ici-bas ou des personnalités influentes de notre temps-au règne si éphémère; elle ne s’inspire pas non plus des Puissances détrônées qui gouvernent le monde et qui sont d’ores et déjà vouées à la destruction.

Non, la sagesse que nous exposons vient de Dieu.
C’est ce grand plan divin, resté jusqu’ici mystérieux et qui demeure encore caché pour le monde, mais que Dieu nous a révélé: avant le commencement des temps, il avait décrété qu’il nous ferait partager sa gloire. »

Paul avait toutes les capacités, la rhétorique et la science du langage pour soutenir son ministère par des arguments convaincants et persuasifs. Mais, il a maintenu humblement toutes ses choses cachées au fond de lui afin de ne pas occulter la gloire de Dieu agissante dans sa vie. Il n’est pas facile de faire abstraction de ses compétences personnelles pour ne laisser la place qu’à l’action de l’Esprit Saint en nous car notre chair cherche toujours à s’emparer de la gloire et même de la gloire de Dieu.

Paul aurait pu faire mieux au sens humain des choses, mais il aurait alors fait moins au sens spirituel !
Tandis que l’on pousse chacun à développer ses propres capacités pour mieux servir Dieu, il semble que l’Apôtre nous enseigne tout le contraire. Il témoigne du fait de brider certaines choses en lui afin de laisser le Saint-Esprit prendre le contrôle de tout. Pas facile….!

Notre savoir-faire entrave souvent notre savoir-être….!

Un homme si élogieux que Paul résuma tout son savoir en une personne : Jésus-Christ, et en un fait : sa mort sur la Croix…..
Cette personne et ce fait sont les seuls points d’appui du véritable ministère, et les seules sources d’inspirations qui doivent jaillir au sein de toutes nos activités.

Pour Paul, tout le reste est inutile, charnel et détourne finalement la gloire de Dieu pour en faire la gloire de l’homme. Comme Jean le Baptiste avant lui, il réalisa que pour que Christ croisse en lui il fallait qu’il diminue.
Chercher à diminuer est aux antipodes de l’esprit humain et de ses ambitions, mais c’est pourtant par cette unique voie que Christ peut manifester toute sa gloire en nous.

Prière:

  • Seigneur aide-nous à ne pas tant chercher à nous équiper d’outils ou de capacités pour te servir, que nous cherchons à n’être que des instruments inutiles et disponibles au service de ton Esprit Saint.
  • Aide-nous à faire disparaître l’homme qui prend souvent beaucoup trop de place afin de te laisser mieux apparaître au sein de nos faiblesses.
  • Enfin, pardon pour toutes les fois où nous nous sommes attribué ta gloire en mettant en avant nos qualités et nos capacités afin d’attirer les louanges sur nos personnes.