La simplicité est sous bien des aspects une qualité difficile à obtenir.

Il est à croire qu’être compliqué est plus à notre portée que d’être simple. En tout cas cela a l’air tendance…!

Avec humour, Jacques Rouxel, le père de la célèbre BD « Les Shadoks » disait:

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…    

 

d_01

Le compliqué a l’air tellement plus intelligent que les autres. C’est vrai, avec un discours soutenu et ponctué de mots savants à l’attention des élites, il passe pour quelqu’un qui vole au-dessus de la mêlée. Mais attention, il lui arrive parfois aussi de s’emmêler ne trouvant pas de sortie à ses propos devant les questions naïves d’un candide qui n’hésite pas à le faire redescendre sur le plancher des vaches.

J’aime ces doux moments de grande solitude que traversent parfois les compliqués…

Pour illustrer ces propos, j’ai pu lire sur le bureau d’une administration ces quelques lignes:

Si c’est clair…rendez le confus. Si c’est confus…rendez-le embrouillé. Si c’est embrouillé…rendez-le incompréhensible. Et si c’est incompréhensible alors c’est parfait!

Quel humour! Cela vous rappelle-t-il des souvenirs…?

Vous l’avez compris, je milite pour la simplicité et j’en revendique ces bienfaits. La pratique de la simplicité ne fera pas de vous un imbécile mais juste une personne moins stressée, plus abordable et plus efficace. Restez simple, la vie est bien assez compliquée sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter!

Jésus a dit dans Matthieu 19.14 « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. »

Le petit enfant est sous bien des aspects un modèle à suivre et en matière de foi sa simplicité est sans doute une grande qualité.

Savez-vous que dans les années 60, lors de la conquête de l’espace, les ingénieurs se sont rendus compte que les stylos billes n’écrivaient pas dans l’espace: avec l’absence de gravité, l’encre n’adhérait pas à la bille. Les américains ont donc investi plusieurs milliers de dollars pour réaliser un stylo dont l’encre est sous pression, ce qui permet d’écrire dans toutes les conditions. Les russes ont dépensé quelques kopecks: ils ont emporté des crayons à mine.

D’où le titre: « RESTE SIMPLE, TU FERAS DES ECONOMIES! »

Pasteur Xavier LAVIE